Culture et société

Pierre de Grauw nous a quittés

Un hommage à Pierre de Grauw sera rendu
le samedi 22 octobre à 11 heures à l’Hôtel de ville de Sèvres

Pierre de Grauw nous a quittés cet été à Pont-Scorff, ce village qui a accueilli ses sculptures, paroles et silences pour dire la fragilité de l’homme et sa force. Son travail d’artiste est un dialogue de l’homme avec la matière. Les traverses de chemin de fer tant utilisées par le sculpteur nous parlent de l’homme et de ses blessures, comme cette croix, arbre de vie qui chante l’espérance.

Lire la suite...

La République jusqu'au bout

jauresJaurès disait : « le socialisme, c’est la République jusqu’au bout ». Visiblement le président de l’UMP l’ignore, lui qui accuse les socialistes d’être «socialistes avant d’être républicains». Rien d’étonnant de la part de quelqu’un qui envisage, sans vergogne, de rebaptiser son parti affairiste et divisé «Les républicains». Opération qualifiée à juste titre « d’indigne captation d’héritage » par l’historien Jean-Noël Jeanneney, tant les valeurs portées par l’UMP, tantôt conservatrices, quand il s’agit de sujets de société, tantôt libérales, lorsqu’il s’agit d’économie, semblent éloignées de l’idéal d’une République indivisible, laïque, démocratique et sociale, qui est celui de la France depuis plus de deux siècles.

Lire la suite...

Conseil municipal du 18 mai 2017, question du Groupe des élus socialistes à propos de l'ensemble vocal du conservatoire de Sèvres

Monsieur le Maire,

Les choristes de l’ensemble vocal du conservatoire de Sèvres vous ont alerté sur les augmentations de tarifs très vigoureuses que GPSO souhaite appliquer à leurs activités. Ces augmentations sont  particulièrement violentes pour les non-résidents au sein de GPSO.

Lire la suite...

La laicité n'est pas négociable

laiciteValeur forte de notre République, la laïcité n’est pas négociable. Depuis la promulgation de la loi du 9 décembre 1905 sur la séparation des Eglises et de l’Etat, la France est un pays laïque, l’enjeu encore aujourd’hui est là et nulle part ailleurs. La laïcité, c’est aussi la liberté de conscience et la liberté de croire ou de ne pas croire. Ce principe de liberté et d’égalité qui fonde notre vivre ensemble est un des piliers de notre République : «La France est une République indi­visible, laïque, démocratique et sociale».

C’est vers cet objectif que tendent les mesures prises par Najat Vallaud- Belkacem dans le docu­ment intitulé « Mettre la laïcité et la transmission des valeurs républicaines au cœur de la mobilisation de l’école ».  

Nous vous donnons rendez-vous pour venir en débattre prochainement au Forum sévrien.

Egalité et citoyenneté : la République en actes

Au malaise social et démocratique dont souffre notre pays, le Président de la République et le Premier ministre veulent apporter d’autres réponses que celles prônées par une partie de la droite et pas seulement la plus extrême, comme le montrent les récents propos d’un des caciques de l’UMP. Beaucoup de nos concitoyens souffrent d’un sentiment de relégation avec l’idée que, quoi qu’ils fassent, c’est joué d’avance, que les efforts pour s’en sortir ne servent à rien. A ce malaise social s’ajoute un malaise démocratique : défiance croissante vis à vis des institutions et des élus ; incivilités et violences grandissantes ; défis quotidiens lancés à l’autorité des parents, des enseignants, des forces de l’ordre. Le racisme, l’antisémitisme, les actes anti-musulmans, anti­chrétiens, l’intolérance, la haine de l’autre ne cessent d’augmenter. Sans compter les discriminations qui, en fonction du nom, de la couleur de peau, de l’origine sociale, du lieu d’habitation, empêchent d’accéder à un logement ou à un emploi.  

Lire la suite...

Pour une politique de la famille

Familles, familles, familles… le maire, pas encore sorti mais déjà candidat, et son équipe n’ont que ce mot à la bouche. Familles, vous êtes leur « cœur de cible » pour l’élection municipale de mars 2014 et ils ne s’en cachent pas.

Ces derniers mois  se sont produits à Sèvres d’étranges phénomènes autour de la famille, dont les visées politiques, sinon politiciennes, ne vous auront pas échappé. Le maire interrompant son discours de vœux pour ne pas retarder les familles se rendant à la manifestation de Frigide Barjot, utilisant le bulletin municipal pour développer une vue partisane et archaïque de sa vision de la famille, puis plusieurs adjoints rendant public leur refus de célébrer le mariage pour tous.

Lire la suite...

A propos de la mort de Clément Méric

La France a été profondément touchée par la mort de Clément Méric. «Mort pour ses idées» d’extrême gauche, ce garçon d’une intelligence au dessus du commun a été la victime d’individus d’extrême droite, peut-être encouragés par les excès des manifestants contre le mariage pour tous. Comment ne pas s’inquiéter de voir monter des mouvements d’extrême droite dans l’Europe d’aujourd’hui ?
Faisons confiance à nos gouvernants et à la solidité de nos institutions républicaines et souhaitons que ces craintes ne soient pas fondées.

Vive le mariage pour tous

mariage Il y a quinze ans, au moment du débat sur le projet de loi sur le PACS, nous écrivions dans ces mêmes colonnes : « Aujourd’hui, la gauche élargit les possibilités légales d’union entre deux personnes avec le Pacte Civil de Solidarité (…) Cet élargissement est nécessaire pour rapprocher les droits de tous les citoyens dans le domaine crucial de l’union entre deux personnes ». A l’époque, seule Roselyne Bachelot avait eu le courage à droite de voter pour le PACS.

Lire la suite...

L'église a toujours eu un temps de retard

Comme à son habitude, la droite en grande majorité et l’église s’opposent au projet de loi qui autorisera la possibilité pour les couples homosexuels de contracter un mariage.

Lire la suite...

Je défend le mariage pour tous et le droit à l'adoption

parce que je veux faire reconnaitre cette liberté pour tous les couples et défendre l’égalité entre hommes et femmes, quelle que soit leur préférence sexuelle. Et je rencontre tous les jours des couples homosexuels amis, qui vivent ensemble au vu de tous. Je pense que ces couples, quand ils ont des enfants, les élèvent aussi bien que les autres, et que ces enfants qui rencontrent tous les jours à l’école des copains de familles recomposées ou monoparentales ne font pas vraiment la différence avec ceux de pères et mères qui vivent ensemble.

Lire la suite...

Le jour ou De Gaulle est parti

 

A lire absolument

Guy Konopnicki, Sévrien, romancier, essayiste et chroniqueur à Marianne (occasionnellement à l’Action sévrienne) vient de p u b l i e r dans la collection « Au vif de l’histoire » un livre passionnant, 27 avril 1969, le jour où de Gaulle est parti. « Le gaullisme et le communisme avaient vécu ensemble, ils étaient condamnés à mourir ensemble.


Lire la suite...

Non à la démolition du dernier bâtiment industriel du Val de Seine

gaupillatL’association organise une conférence de presse lundi 14 février 2011 à 18h00, place Bergeyre, face à l’usine Gaupillat, 43 bis route de Vaugirard.

Le Conseil d’administration de  l’association La Fabrique réuni ce jour a décidé de soutenir un référé auprès du Tribunal Administratif de Cergy Pontoise contre le permis de démolir n° 092048 10*0005 de l’ancienne usine Gaupillat, accordé le 11/02/2011 par le Maire de Meudon.

L’association milite depuis 6 ans pour la sauvegarde et la mise en valeur du dernier bâtiment industriel du Val de Seine, face à l’emblématique Ile Seguin. L’ancienne usine de cartouches et d’étampage constitue en effet l’ultime vestige de la mémoire ouvrière d’un secteur en pleine mutation urbaine. Elle porte la dernière cheminée en brique encore debout du territoire.

Lire la suite...

Indignez vous

hesselUn petit livre de 25 pages fait sensation ces dernières semaines en France et aussi à l’étranger. L’auteur, Stéphane Hessel, âgé de 93 ans nous dit « indignez-vous ! » Il a derrière lui une carrière exceptionnelle qui lui confère une très grande autorité.
Né à Berlin en 1917, il s’installe à Paris avec ses parents en 1924,  est naturalisé français en 1937.
En 1939, il entre à l’Ecole Normale Supérieure de la rue d’Ulm, mais la guerre l’oblige à interrompre ses études et il connaît la « drôle de guerre » sous l’uniforme et rejoint en 1941 le général de Gaulle à Londres.

Lire la suite...

Pierre de Grauw à l'Hotel de Ville

Le samedi 18 septembre, nombreux étaient les Sévriens qui entouraient Pierre de Grauw pour l’inauguration d’une de ses sculptures dans la cour Saint-Omer de l’Hôtel de ville.
Tous les Sévriens, on ne peut que s’en réjouir, verront donc un jour ou l’autre cette œuvre d’un grand artiste européen. Ils seront peut-être surpris par cette statue de femme, le front appuyé sur son genou, perdue dans ses pensées et par son titre 
« EN ELLE-MÊME ».

Lire la suite...

L'identité nationale enfouie sous la vulgarité

konopnickiL’idée de réfléchir à la relation des citoyens français à l’histoire et à l’identité de leur pays ne me semble pas absurde et encore moins scandaleuse. Disons même que ce débat a été esquivé alors que l’histoire bouleversait les conditions d’exercice de la souveraineté nationale.

Lire la suite...

Generation : no future

jeunesseC'est fou ce que le gouvernement parle des jeunes, mais ce serait mieux s'il agissait pour eux. Les faits sont crus : exonération fiscale des heures supplémentaires, au détriment de l'embauche, oubli des jeunes dans le plan de relance, échec du plan banlieue ; mais durcissement de la loi pénale pour les mineurs et criminalisation des comportements sur Internet avec Hadopi. Les jeunes sont les premières victimes de la crise, près de 25% sont au chômage, la précarité touche des étudiants comme des jeunes en formation professionnelle.

Lire la suite...

Les français ne doutent pas de leur identité

identite-nationale

Peu de Français sont dupes des arrières pensées électoralistes, à la veille des élections régionales, du débat lancé par Nicolas Sarkozy sur « l’identité nationale ». Ne nous laissons donc pas imposer les termes des débats par la droite, dont l’objectif est d’apparaître comme « propriétaire » de l’idée nationale à l’exclusion des autres forces politiques qui n’aimeraient pas la France comme il le faudrait. Nous devons donc rappeler avec force quelques évidences simples.

Lire la suite...

Séjours des vacances des seniors

vacancesAu Conseil municipal du 15 octobre 2009
Il s’agit pour la ville de participer au financement des vacances des seniors pour les retraités aux revenus modestes (par exemple, une personne seule avec un revenu mensuel inférieur à 884,08 euros paierait 494 euros pour un séjour d’une semaine dans le Périgord.

Lire la suite...

Malaise dans la culture

culture

Hyper-président, Nicolas Sarkozy veut avoir la main sur tous les domaines, culture comprise. Il s'est donc créé un Conseil de la création artistique sur mesure, qu'il co-préside. Le coup de grà¢ce pour le ministère de la Culture aujourd'hui sur le déclin.
Pourtant, plus que jamais, la culture doit être valorisée, mise sur le devant de la scène, notamment dans sa dimension de lien social.

Lire la suite...