Droits de l'homme

Non à la déchéance de nationalité

En tant que socialiste, je suis choquée par le pro- jet de loi constitutionnelle dont le 1er article inscrit l’état d’urgence dans le marbre. Il fait déjà craindre de nombreuses dérives sans garantir son efficacité dans le temps. Je suis surtout choquée par le 2e article sur la déchéance de nationalité pour les binationaux nés en France. C’est une honte pour la France, car c’est une mesure populiste, inutile et inefficace, face à des terroristes suicidaires qui ne se revendiquent d’aucune nationalité. Le dernier terroriste identifié était belgo-marocain. Le Gouvernement fait le jeu de Daech en répondant à la violence par ce projet de loi inique qui divise encre plus les Français, au lieu de les unir face au terrorisme, beaucoup adhérant de plus en plus aux thèses xénophobes et racistes du Front National.

Lire la suite...

Oui à l'indignité nationale

Après les attaques terroristes de janvier et novembre 2015, les Français ont réagi en manifestant collectivement leur unité autour des valeurs de la République. C’est cette cohésion qui a fait notre force, c’est elle que le Chef de l’Etat doit pérenniser par une mesure symbolique qui sanctionne ces terroristes qui se sont par leurs actes mis en dehors de la communauté nationale. Cette mesure, qui marquerait les conséquences de la transgression que constitue un acte terroriste, doit concerner tous les Français coupables d’actes de terrorisme. Elle ne peut pas créer d’inégalité entre Français, qu’ils soient binationaux, (ce qui concerne près de 3,5 millions de Français), ou pas. L’indignité nationale, peine qui revient à retirer aux personnes condamnées leurs droits civiques et pourrait s’appliquer à tous les Français, sans distinction de naissance, semble de nature à consolider notre République si directement menacée.

Journée internationale pour les droits des femmes

Alors que la Droite n’a eu de cesse de maltraiter les femmes en menaçant le droit à l’avortement jugé peu lucratif pour l’hôpital public, en supprimant les services départementaux des droits des Femmes, en supprimant les moyens alloués aux organismes de lutte pour les droits des Femmes, depuis l’élection de François Hollande, l’égalité est au coeur de toutes les politiques publiques menées : la loi du 4 août 2014 est ainsi entièrement dédiée à l’égalité réelle entre les Femmes et les Hommes.

Pour retrouver le détail des mesures en faveur des femmes, cliquez ici

Préserver notre vivre ensemble

 La France est un pays de liberté. Elle a montré au lendemain des attentats terroristes qui ont endeuillé notre pays, qu’elle était aussi redevenue un pays de fraternité. Qu’elles étaient réconfortantes ces manifestations qui, partout en France, réunissaient des citoyens venus témoigner leur solidarité aux victimes et leur attachement aux valeurs républicaines qui fondent notre vivre ensemble ! L’espace de quelques jours, la France est redevenue une grande nation fraternelle comme aux plus beaux moments de son histoire. Elle s’est levée pour défendre la liberté d’expression, quelles que soient les opinions politiques et les convictions religieuses, à condition de ne pas professer le racisme, l’antisémitisme ou la haine de l’autre.

Lire la suite...

J'étais déjà Charlie

 Dans le cadre des activités culturelles de l’association KESCC*, j’ai contacté Charlie Hebdo et j’ai été invité le mercredi 26 novembre 2014 à participer à leur conférence de rédaction, avec un dessinateur et un journaliste Kurdes venus en France parler de la guerre entre les kurdes et le groupe terroriste Daech. Charb nous a accueillis et il nous a rapidement présentés à son équipe.

Lire la suite...

Dimanche 11 janvier place de la République

 

Une foule innombrable, représentant toutes les composantes de la société française était là, dans le calme et la dignité. Le refus de la violence, de la haine et de la barbarie est unanime. Des sévriens présents bien sur, mais pas seulement ! Un immense moment de fraternité, qu’il faut prolonger : demain nous devons nous mettre au travail pour que ne se reproduise plus cette barbarie, plus jamais. Et sans transiger sur nos valeurs.

Aujourd'hui, nous sommes fiers d'être français

Aujourd’hui nous étions fiers d’être français, fiers d’avoir été si nombreux à nous mobiliser pour la liberté de la presse et contre le terrorisme, à Paris, mais aussi dans toutes les villes de France et les capitales étrangères, à refuser ces messages de peur que ces terroristes voulaient nous envoyer. Voir à Paris, place de la République et dans les rues avoisinantes cette marée humaine venue témoigner de son attachement aux valeurs de la République, applaudir les forces de l’ordre pour les remercier d’avoir su nous protéger dans ces heures si difficiles témoignaient de notre vitalité citoyenne.

Lire la suite...

Conseil du 10 février, hommage aux victimes des attentats du 7 au 9 janvier.

republiqueLe Conseil Municipal  débute par un hommage solennel aux 17 victimes des attentats terroristes. Le conseil vote à l’unanimité que la devise de la République « Liberté, Egalité, Fraternité » soit portée sur la façade de l’Hôtel de Ville, c’est une lacune assez incompréhensible qui sera donc comblée prochainement. Il vote la création d’une commission spécifique pour examiner toute action qui pourra être entreprise ou confortée pour renforcer le lien social et démocratique à Sèvres. Chaque sensibilité politique sera représentée dans cette commission consultative, il serait souhaitable que cette commission arrive à quelques propositions pour le conseil du mois de juin.

Lire la suite...

Je suis Charlie

 

 

Nous avons appelé très rapidement les adhérents socialistes et tous les sévriens horrifiés par cet attentat barbare, à réagir contre cette attaque frontale contre la liberté d’expression dans notre pays. Tous ceux d’entre nous qui suivaient au quotidien les dessinateurs et les journalistes de Charlie Hebdo se sentent orphelins. Aujourd’hui la république est en deuil, mais si le but était de nous faire peur, c’est raté. Les républicains sont debout partout en France pour dire. « Je suis Charlie », c’est le message que nous portons tous face à la barbarie de cet attentat.

Quels droits pour les migrants ?

 Genevieve JacquesLa Cimade, association de solidarité active avec les migrants et les demandeurs d’asile, est mue par une éthique de conviction, la solidarité avec les « indésirables étrangers » et par une éthique de responsabilité, comme acteur de la société civile interpellant les politiques.

La notion « d’étranger » est révélatrice de l’état de la société. Par la diffusion sans frein de préjugés et de mensonges, d’idées  «  toxiques  »  comme la « préférence nationale » et la discrimination, les notions d’égalité et de fraternité sont mises en danger.

Lire la suite...

25 novembre : contre toutes les violences faites aux femmes

femmesIl serait souhaitable qu’un jour, il n’y ait nul besoin de journée symbolique ou de mobilisation pour mettre l’accent sur l’égalité des droits entre Femmes et Hommes ou pour témoigner des luttes contre des violences qui, malheureusement, restent une réalité

 

Retrouvez l'interview de Najat Vallaud-Belkacem pour témoigner, sur le terrain, de la mobilisation de l'ensemble du ministère pour lutter contre les comportements sexistes et toutes les formes de violences.

La marche de SOS Racisme

 

SOS Racisme vous invite à rejoindre la grande offensive citoyenne – Faites tourner massivement ! 

Manifestation « Marchons contre le racisme » Samedi 30 Novembre, 14h30, Place de la République à Paris  

Interview de Robert Badinter

GPSO

Robert Badinter, ancien sénateur des Hauts-de-Seine et garde des sceaux sous la présidence de François Mitterrand, a défendu le projet de loi visant à abolir la peine de mort en France qui a été adopté en 1981.
Trente ans après son abolition, il répond aux questions de l’Action sévrienne.

Lire la suite...

Le conseil d'administration du lycée Jean-Pierre Vernant adopte un voeu pour la protection des élèves sans-papier

A l’image de nombreux autres lycées du pays, le conseil d’administration du lycée Jean-Pierre Vernant de Sèvres a adopté fin mars à une forte majorité le vœu suivant, relatif aux jeunes scolarisés sans papiers, présenté par  le représentant du Conseil régional de l’Île de France et la FCPE  :

Lire la suite...

Immigration : des contre-vérités

Lisez nos réponses aux contre-vérités à propos d'immigration :

- Ils vont nous envahir
- Ils prennent notre travail
- La plupart des délinquants sont noirs ou arabes
- Les nouveaux immigrés ne peuvent pas s’intégrer : ils sont musulmans
- Ils nous coûtent cher

 

Lire la suite...

Sarkozy rattrapé par la Justice

justiceParce qu’il se sait devenu totalement inaudible, qu’il a tout raté et en particulier sa politique sécuritaire, entreprise quand il était Ministre de l’Intérieur et poursuivie devenu Président, Sarkozy en est réduit à exploiter le malheur. La moindre affaire criminelle le jette sur les routes pour de fréquentes apparitions télévisées : le teint blême, le front plissé, les mâchoires crispées et le doigt pointé pour stigmatiser les responsables, traduisez l’appareil judiciaire et les juges.
Le tout dans la précipitation, sans prendre le temps, cas par cas, d’examiner le dossier.

Lire la suite...

Refusons l'inacceptable

refusons l'inacceptableLe collectif "Refusons l'inacceptable" vous propose de revoir le film de la soirée organisée le 14 mai avec plusieurs associations sévriennes, dont Sèvres Débats.
Avec une réflexion sur la politique européenne d'immigration et les accords de partenariat économiques par Catherine Cyrot, Bénédicte Goussault du comité de soutien au collectif des sans papier du 92 a expliqué les initiatives de parrainage citoyen des sans-papiers.

Lire la suite...

Appel pour une mobilisation nationale et unitaire contre le racisme, la politique d’immigration du gouvernement et pour la régularisation des sans-papiers

Signez la pétition lancée par le réseau TERRA

Au lendemain de la victoire de Nicolas Sarkozy à l’élection présidentielle de 2007 était créé, pour la première fois dans l’histoire de la République, un ministère de l’Immigration, de l’Intégration, de l’Identité nationale et du Co-développement. Depuis, des dizaines de milliers d’étrangers en situation irrégulière, hommes, femmes, enfants, sont traqués, arrêtés et expulsés, y compris dans un pays en guerre comme l’Afghanistan.

Lire la suite...

Refusons l'inacceptable

inacceptableDans son numéro du 2 septembre, Le Canard enchaîné signalait que, le 22 juin, la capitaine de police Estelle Tafanelli, qui dirigeait alors par intérim le commissariat de Sèvres, avait rappelé à l’ordre ses troupes. Elle se plaignait du « faible nombre d’interpellations pour infraction à la législation sur les étrangers » et leur demandait « de parvenir à 12 GAV [gardes à vue] pour ce motif avant le 30/06/09 ».
Depuis le 3 septembre, un nouveau commissaire est à la tête du commissariat. C’est à lui qu’a été adressée une vigoureuse lettre de protestation signée par un ensemble d’associations regroupé dans le Collectif Refusons
l’inacceptable, ainsi que plusieurs partis politiques dont  le Parti socialiste. D’autre part, les conseillers municipaux socialistes de Sèvres, J. Blandin, C. Cyrot, F. Durdux, vont demander à rencontrer le commissaire.

Lire la suite...

Chasse aux sans papier au Commissariat de Sèvres

Le Canard Enchaîné épingle le commissariat de Sèvres (jeudi 3 septembre 2009)
"En raison du faible nombre d'interpellations pour infraction à la législation sur les étrangers à la date du 22/06 (3ILE), je vous remercie de bien vouloir accentuer les contrôles routiers en ce sens afin de parvenir à 12 GAV (Garde à vue) pour ce motif avant le 30/06/09. Signé le Capitaine de police Estelle Tafanelli."

Les Associations sévriennes réunies dans le collectif Refusons l'inacceptable, scandalisées ont fait parvenir le 11 septembre cette lettre collective au Commissariat de Sèvres

Lire la suite...