Mobilisation générale pour la justice et l'égalité territoriale

regionsNicolas Sarkozy persiste à vouloir redessiner la carte de France des territoires. Ces textes n’apporteront rien d’autre que du mépris à l’égard des élus locaux, qu’un étouffement financier des collectivités et des ménages, qu’un recul des libertés locales et une recentralisation.
- Aggravation fiscale tant pour les ménages qui devront désormais supporter une part plus grande des impôts locaux que pour les collectivités locales. In fine ce sont les services publics locaux auxquels les Français sont attachés qui ne pourront plus être financés correctement.
- Recentralisation car le pouvoir veut reprendre la main sur les collectivités locales, dernier contre-pouvoir qui lui fait face
- Manipulation électorale car le redécoupage prévu aura pour effet d’affaiblir durablement la gauche

Au nom des libertés locales, des services nécessaires que rendent les services publics locaux, de l’avenir de nos territoires et de l’équilibre démocratique de notre, nous demandons que cette réforme territoriale soit soumise, comme elle devrait normalement l’être, à référendum. Et nous avons des propositions alternatives, à l’opposé des projets de Nicolas Sarkozy. Nous proposons un véritable acte III de la décentralisation qui repose sur des regroupements de collectivités et un mode de scrutin respectueux des élus locaux et des populations concernées, sur une simplification des financements de projets (par la désignation d’une collectivité « chef de file »), sur des compétences claires pour chaque collectivité) et sur une réforme durable et juste des finances locales. La démocratie locale serait ainsi renforcée et non étouffée et la vie économique, sociale et associative pourrait continuer à être encouragée au plus près des besoins des citoyens.

Hebdo des socialistes n° 545
Pour télécharger l'hebdo au format PDF