Services publics

On recrute les professeurs à la criée

lyceeLe 26 mai, l’Académie de Paris recrutait des enseignants remplaçants au Centre d’Information et d’Orientation du 14e. Le Ministère est tout à fait d’accord avec ce type de recrutement  à la va-vite « pour améliorer l’efficacité du remplacement », selon les termes mêmes de M. Châtel.
Tout le monde sait que, pour être professeur, il suffit qu’on « vous présente le métier
». Point n’est besoin d’une formation, bien sûr. Savoir se faire écouter des jeunes du XXIe siècle, savoir enseigner un public très divers, c’est tout simple…

Lire la suite...

Pétition à l'initiative de la FCPE

Monsieur le ministre,
Mesdames et Messieurs les sénateurs et députés,

Les rapports internationaux soulignent l’incapacité du système éducatif français à combler les inégalités sociales et scolaires mais, cette année encore, le budget 2011 supprime 16 000 postes dans l’Education nationale.
L’éducation doit redevenir ce qu’elle n’aurait jamais dû cesser d’être, l’objectif prioritaire de l’Etat.
Or, les moyens humains alloués démontrent que c’est désormais aux conditions d’apprentissage des élèves que s’attaque le gouvernement en augmentant le nombre d’élèves par classe. Et qu’il a complètement renoncé à attribuer des moyens supplémentaires aux écoles et établissements qui cumulent les difficultés, en ZEP ou ailleurs.

NOUS EXIGEONS l’arrêt de la politique de démantèlement de l’Ecole publique !

- Le service public d’éducation de proximité doit être accessible à toutes les familles, partout sur le territoire.
- Le nombre d’élèves dans les classes doit permettre une prise en charge personnalisée de chacun.
- Les collèges doivent disposer des moyens nécessaires pour scolariser les 40 000 nouveaux élèves de sixième de la rentrée prochaine !
- L’accès à l’Ecole maternelle doit être un droit pour tout enfant dont la famille le demande, dès l’âge de deux ans !
- L’Education nationale doit assurer la continuité du service public et remplacer les enseignants absents dès la première heure !
- Les RASED doivent être développés pour aider l’ensemble des élèves qui en ont besoin !
- La scolarisation des enfants handicapés doit être effective, avec des personnels d’accompagnement qualifiés et formés lorsque c’est nécessaire.
- La formation des enseignants à la pédagogie et à la psychologie de l’enfant et de l’adolescent doit être rétablie.

Nous voulons une Ecole publique, laïque et républicaine, une Ecole dans laquelle les élèves pourront vivre et apprendre, sans discrimination d’aucune sorte.
Nous voulons une Ecole portée par un projet éducatif ambitieux pour l’enfance et la jeunesse, accompagnant les élèves dans un processus de formation tout au long de la vie et s’appuyant sur une formation initiale solide.
Nous voulons une Ecole bienveillante envers ses élèves et leurs parents, respectueuse de ses personnels et exigeante sur les valeurs de la République.

NOUS EXIGEONS un collectif budgétaire pour l’Education nationale !

Je suis d'accord, je signe la pétition !

Campagne pour un référendum sur le service public postal

“J’écris au Président”
L’énorme succès du 3 octobre démontre la volonté de la population de s’exprimer sur l’avenir de La Poste.
Nous vous appelons donc à participer largement à la campagne “j’écris au Président” qui, par la voie postale, interpelle le Président Sarkozy pour qu’il organise un débat public et la tenue d’un référendum sur le service public postal. Une carte postale portant cette demande est diffusée dans tout le pays, il vous suffira de la compléter, elle sera ensuite expédiée au Président de la République.

Lire la suite...

Les services publics locaux en danger

decentralisation

Les textes de loi présentés par le président de la république et le gouvernement sur les collectivités locales sous le nom de réforme territoriale ont en réalité en commun trois caractéristiques : l'aggravation, la recentralisation, la manipulation. Ils appellent de la part des élus et des citoyens de toutes sensibilités une opposition résolue. près de trente ans après le grand mouvement de décentralisation que nous, socialistes, avons lancé, les collectivités territoriales ont besoin, non pas d'un retour en arrière, mais d'une toute autre réforme, une vraie étape de la décentralisation, celle que nous présentons dans nos propositions.

Lire la suite...

Consultation citoyenne sur l’avenir de la Poste : La privatisation c’est NON !

Ce qui vient d’avoir lieu avec cette consultation est énorme.
A cette heure 2 123 717 personnes, résultats comptabilisés et validés pas les comités locaux et départementaux se sont rendues aux urnes pour donner leur avis dans une dizaine de milliers de points de vote.
Le résultat du vote est sans appel. Plus de 90% des électeurs disent NON au changement de statut de la Poste et à l’ouverture de son capital et donc à sa privatisation.

Lire la suite...

Privatisation de la poste

poste

Votation citoyenne à Sèvres

Consultation nationale le 3 octobre 2009 pour un débat public et un référendum sur le service public postal.
- Actuellement, La Poste est un établissement public. Premier service public de proximité, son rôle est crucial pour la collectivité et plus particulièrement en période de crise.
C'est pourtant le moment choisi par le Président de la République, le gouvernement et la direction de La Poste pour transformer La Poste en société anonyme.

Lire la suite...

Referendum sur le service public postal

lPosteConsultation nationale le 3 octobre 2009
pour un débat public et un référendum sur le service public postal

=> Actuellement, La Poste est un établissement public. Premier service public de proximité, son rôle est crucial pour la collectivité et plus particulièrement en période de crise.
C'est pourtant le moment choisi par le président de la République, le gouvernement et la direction de la Poste pour transformer La Poste en société anonyme.

Lire la suite...

Contre la privatisation de la poste

laRochelle

85 bureaux de poste fermés depuis le début de l’année, accélération du désengagement de l’entreprise publique des zones rurales ou des quartiers jugés insuffisamment rentables, 7 416 emplois détruits en six mois, soit autant que le nombre de suppressions d’emplois enregistrées pour toute l’année 2008… Ces évolutions ne sont évidemment pas étrangères au projet de changement de statut. Le gouvernement prépare la mue de l’entreprise publique en société anonyme. Il a beau clamer que le capital restera à 100% public, il ne trompe personne.

Lire la suite...

Ensemble à  Sèvres contre la privatisation de la Poste

privatisation de la posteA Sèvres, les usagers du service de la poste, ses postiers, les associations et les sections locales des syndicats et des partis politiques créent ensemble un collectif contre la privatisation de la poste, car nous savons que ce projet du gouvernement va dégrader la qualité de son service et le rendre plus inégalitaire.
Les signataires de cet appel : Syndicat SUD PTT ? Collectif citoyen du 29 mai de Sèvres, Chaville, Ville d'Avray ? Les sections locales de : NPA (Nouveau Parti Anticapitaliste) ? PCF (Parti Communiste Français) ? (PS Parti Socialiste) ? Les Verts
Visualiser le document

Lire la suite...

Voeu pour le maintien du guichet des ventes de billets grandes lignes à  la gare SNCF de Sèvres- Ville d'Avray

sncfLe Maire communique au conseil municipal du 18 mai 2009 qu'il a envoyé au directeur de la SNCF le voeu voté pour protester contre la suppression des bureaux d'accueil grandes lignes, sans réponse à  ce jour de la part de la SNCF

Commentaire : Après avoir rédigé le 9 mars sur le registre des réclamations de la SNCF une protestation contre cette atteinte aux services publics, j'ai reçu le 24 avril  un courrier d'excuses de la SNCF admettant que « Parfois des circonstances particulières ne permettent pas de donner à  la clientèle la qualité de service qu'il est en droit d'attendre »

Lire la suite...

Hopital : état critique

hopital Etat critiquePlus qu'une maladie chronique, une affection longue durée. Le diagnostic de l'hôpital public est plutôt alarmant : manque de moyens, de personnels, rentabilité imposée au détriment de la qualité des soins€¦ Ces dernières semaines, les projecteurs ont été braqués sur les difficultés de l'hôpital. Attirés par une série de décès accidentels. Au-delà  de cette actualité dramatique, l'hebdo de cette semaine revient en profondeur sur les causes de l'état critique dans lequel se trouve aujourd'hui l'institution hospitalière. Et les remèdes de Roselyne Diafoirus ne feront qu'aggraver les choses. Pourtant, des solutions existent. Le PS en a et les expose dans le numéro de cette semaine.

Hebdo des socialistes n° 514
Pour télécharger l'hebdo au format PDF