Développement durable à  Sèvres

Convention avec le Conseil d'architecture d'urbanisme et d'environnement (CAUE) des Hauts-de-Seine au Conseil municipal du 30 mars

Je ne connaissais pas avant ce conseil, cette structure qui s’adresse autant aux particuliers qu’aux collectivités mais aussi aux artisans et enseignants. J’ai appris que cette structure qui est présente dans tous les départements fête en 2017 ses 40 ans. Ces conseils se revendiquent comme des laboratoires d’une autre culture architecturale et urbaine. Je pense que cette structure peut apporter des conseils utiles sur l’architecture urbaine avec ses aspects culturels, environnementaux  et d’équipement. Ceci d’autant plus que la ville a entamé une réflexion sur son centre ville et que nous sommes à un moment d’importantes réformes territoriales. C’est pourquoi nous votons pour cette délibération.

Pour lire le texte de la délibération, cliquez-ici

Pour lire la convention, cliquez-ici

Réaménagement du centre-ville de Sèvres : une concertation pour débattre de ce qu’est une ville…

Le Maire a engagé une concertation publique sur le Centre-Ville avec des ateliers pilotés par des urbanistes. À Sèvres l’usage de la concertation est nouveau. Sur les dix dernières années pour tous les projets urbains (énumérés sur le site de la mairie depuis 2005: réhabilitation du marché, Parc Nautique, parvis du collège, etc.) le public fut informé mais ne contribua pas à définir au préalable les orientations du projet. Les communes voisines ne se font pas remarquer non plus par leur niveau de concertation et le passage en communauté d’agglomération n’a pas généré de dynamique d’échanges entre techniciens et populations concernées.

Lire la suite...

Instauration d'une police verte au Conseil municipal du 14 décembre 2016

Accoler le mot vert à police peut être surprenant. Cette police municipale verte aura-t-elle un élément qui permettra aux citoyens de la différencier comme par exemple à Dijon où sur l’uniforme est apposée une bande verte ? Il est regrettable qu’on soit amené à faire de la police sur des actes qui devraient être citoyens mais la loi est la loi pour tous les types de contravention et faut-il faire une distinction quand les infractions touchent au cadre de vie. Education, coercition vaste débat que nous ne trancherons pas ici. Le rôle de la police verte sera –t-il essentiellement un rôle de sensibilisation en rappelant aux citoyens les moyens mis à leur disposition par la ville et par GPSO : déchetterie, ramassage encombrants, déjections canines, on ne peut que penser avec un clin d’œil aux épisodes de «  fais pas ci, fais pas ça ».

Lire la suite...

Travaux sur la RD7 - « Vallée Rive Gauche »

rd7Ouf ! On l’a échappé belle ! Il y a d’abord eu un projet d’une « Voie Express Rive Gauche » de la N118 à Paris ! Aujourd’hui, c’est un « boulevard urbain » de 4 km, euphémisme pour une route à 4 voies, avec des carrefours à feux. Le tronçon Pont de Billancourt-carrefour de Vaugirard à Meudon vient d’être réalisé cet été. Fin des travaux prévue en 2017. Ces « 4 voies » ne sont pas aussi vertes que le montrent les photos-montages publiés sur le site du Conseil départemental des Haut-de-seine

Lire la suite...

Projet d'aménagement et de développement durable de Sèvres

quartiersSèvres révise son PLU (Plan Local d’Urbanisme). Le Maire, perturbé par la loi ALUR (loi pour l’Accès au Logement et un Urbanisme Rénové), la loi sur le Grand Paris et les objectifs de construction fixés par l’Etat aux communes de l’agglomération parisienne, se place dans une dangereuse posture défensive.

Lire la suite...

Projet de Plan local d'Urbanisme (PLU) au Conseil municipal du 30 juin 2015

 pluIntervention Frédéric Durdux

Avec l’établissement de ce nouveau projet de PLU nous sommes sans doute au cœur de débats parmi les plus importants qui concernent notre ville. Le document qui nous a été remis à cet occasion est très riche, même s’il contient des coquilles et contresens émis par les conseils extérieurs à la ville, grand merci à toutes celles et ceux qui ont contribué à son élaboration.

Lire la suite...

Quelle vision d'avenir pour Sèvres dans le PADD ?

Notre intervention sur l’urbanisme reprend et approfondit la remarque préliminaire faite par notre collèque, concernant le Programme d’Aménagement et de Développement Durable (PADD), qui n’a pas reçu de réponse de la part de la municipalité : le PADD est un document qui définit les lignes directrices pour au moins une décennie. Il doit être basé sur une vision à moyen et long terme des évolutions démographiques de la ville, qui déterminent les besoins et/ou les orientations en matière d’équipements (crèches, écoles, soutien aux personnes âgées) et en matière de politique du logement. Nous avons souligné le déficit démographique dans les classes 25-45 ans, et le vieillissement de la population, ce qui a un impact sur l’occupation des logements. Par les orientations prises, la municipalité peut favoriser le rétablissement des équilibres, ou non. Nous souhaiterions avoir le point de vue de la municipalité sur ces questions : quelle est la vision de la municipalité sur la dynamique démographique, l’évolution à prévoir des besoins en matière d’équipement, la traduction de la politique choisie en matière de logement..

 

Débat sur le Plan d'Action pour le Développement Durable

sevresIntervention de Frédéric Durdux au Conseil municipal du 9 avril 2015

Tout d’abord je déplore que nous ayons cette discussion ce soir. Je le déplore parce que ce type de débat devrait se faire à l’échelle d’un territoire plus vaste, et non aboutir à une petite politique sans grande vision sur une petite commune. Quand on fait partie d’une agglomération comme celle de Paris, avec une continuité urbaine qui englobe plusieurs millions d’habitants, on doit lui faire correspondre une continuité  territoriale pour organiser l’urbanisme et le PADD et le développement durable à grande échelle. On ne fait pas une agglomération cohérente, pleine d’avenir, on ne construit pas une politique globale de développement durable en gérant 126 petits PADD et 126 petits PLU. La pollution ne s’arrête pas au périphérique, les embouteillages non plus en encore moins les problèmes de logement. Je déplore que les instances nationales, gouvernement, parlement, sénat, de toutes tendances confondues, ne soient pas parvenus depuis de nombreuses années à contraindre les élus locaux à créer une vraie métropole pour Paris.

Lire la suite...

GPSO et la Mairie sourdes au bruit des bennes !

poubellesUn sévrien se plaint en Mairie du bruit de la collecte des ordures ménagères depuis le changement de prestataire: les élus de la majorité constatent, renvoient sur GPSO, et puis, rien ! L’élu socialiste à GPSO écrit au Président de la communauté pour relancer… Rien non plus !  Ce Sévrien devra sans doute attendre les élections pour être entendu.

Ordures ménagères à Sèvres : le discours et le non-dit

poubellesOrdures ménagères à Sèvres : Le discours et le non-dit !

Dans sa lettre aux Sévriens du 19 novembre 2012, le Maire annonce la suppression, en moyenne, d’une tournée de ramassage des ordures ménagères par semaine sur la ville. Réjouissons-nous des progrès du tri sélectif et de la baisse des volumes de déchets rejetés par notre ville. Bravo aux Sévriens.

Lire la suite...

Approbation de l'agenda 21

La mise en place d’un agenda 21 est un moment marquant, important dans la vie d’une collectivité locale, il formalise une prise de conscience, le souhait de rendre le développement durable réellement partie intégrante des politiques de la ville. C’est donc un évènement qu’il faut saluer comme il se doit, ainsi que tout le travail associé à son élaboration. Surtout quand on l’a attendu longtemps ! Il est présenté au Conseil municipal du 12 avril 2012.

Lire la suite...

Conseil du 10 février 2015, point N°7, rapport du SEDIF, prix de l’eau à Sèvres.

SEDIFJe fais remarquer les différences du prix de l’eau payée par les sévrien avec d’autres villes en Ile de France et ailleurs en France. Les tarifs 2013 (prix de l’eau + assainissement) étaient de 4.10 euros par m3 à Sèvres, 4.02 à Boulogne Billancourt, contre 3.29 euros le mètre cube à Paris, 2,88 à Grenoble ou 3,77 à Lille. Il semble qu’à Sèvres nous payons beaucoup plus cher le m3 que dans d’autres villes.

Lire la suite...

Radiation du site Pont de Sèvres, place de la manufacture, RN 187 de l’inventaire des monuments historiques

Nous pensons que nous faisons fausse route, en proposant cette radiation au conseil municipal du 12 avril 2012.

Si on se rapporte aux préoccupations qui avaient prévalu en 1942 pour inscrire ce site, c'est-à-dire protéger les abords de sites et monuments remarquables que sont la Manufacture et le Parc de Saint Cloud on ne voit pas bien ce qui a changé en 60 ans : le Parc de Saint Cloud est toujours présent et la manufacture n’a pas été déplacée. Et on ne voit pas bien pourquoi en 2012, il faudrait moins faire attention à la protection des abords de ces espaces qu’en 1942….

Lire la suite...

Economies d'énergie

energieLe dispositif des certificats d’énergie repose sur une obligation de réalisation d’économies d’énergie. Nous nous sommes posés la question en commission d’urbanisme préparatoire au Conseil municipal du 17 juin 2011 sans qu’une réponse ait pu y être apportée, si le champ d’application de ces certificats d’énergie pouvait s’étendre aux économies travaux réalisés dans une SEM détenue par la ville, comme la SEMI par exemple.

Lire la suite...

Un nouveau système d'information géographique à Sèvres

Au conseil municipal du 24 mars 2001, l nous est proposé par GPSO un nouveau système d’information géographique en remplacement de l’actuel qui permet de visualiser de façon simple un plan interactif de la ville  et de consulter le cadastre. Nous voulons savoir si ce SIG nécessitera un logiciel spécifique pour le consulter et quelle sera la valeur ajoutée pour les Sévriens de ce nouveau SIG qui coutera 25 000 euros la première année, puis 15 000 euros par an (contre 7900 euros actuellement).

Lire la suite...

Appel au soutien d'Espaces

espacesL’association Espaces est appréciée des Sévriens pour sa gestion des espaces naturels de nos villes : berges de la Seine, étangs de Ville d’Avray, escaliers de Sèvres, jardins solidaires, …. Et nombre d’entre nous ont participé aux visites organisées par l’association pour redécouvrir nos espaces naturels et mieux comprendre ce qu’est un comportement éco-citoyen.

Lire la suite...

Thermographie aérienne

thermographieAu Conseil municipal du 9 décembre 2010, Luc Blanchard pour le groupe des Verts pose une question, documents de thermographie aérienne diffusés par GPSO lors du forum de l’innovation à l’appui, sur les déperditions de chaleur des toits de la mairie de Sèvres estimés à plus de 90% (alors que nous sortons de plus de deux années de travaux pour un budget de plus de 2,3 M€).
Nous sommes sidérés par la violence avec laquelle le Maire réfute cette assertion, accusant une nouvelle fois les élus de l’opposition d’incompétence et de malhonnêteté, perdant manifestement tout contrôle de lui même. Les Sévriens qui ont assisté à un conseil municipal ont pu, parfois,  voir le maire s’emporter sans raison et avec une violence verbale inouïe. Nous espérons, malgré tout pouvoir retrouver les conditions d’un débat respectueux et constructif entre majorité et opposition.

Pour lire l’intervention des Verts, cliquez ici

Vers un nouveau modèle "économique social écologique : le développement durable

Au cours de la réunion du 4 mai organisée par la Section de Sèvres, le développement durable est l’une des 4 thématiques abordées. Le texte ci-dessous en récapitule les argumentaires en référence au texte proposé pour la convention nationale du PS.
Le projet s’engage dans la voie du développement durable quand il s’engage dans une Mutation écologique, mais pas seulement pour préserver l’existant et réparer nos dommages, quand il prône le bien-être (care), plutôt que le jetable (page 4), le produire mieux et produire utile (page 5), quand il conditionne à des critères d’excellence environnementale et sociale les prises de participation publiques (page 6)

Lire la suite...

Pour une solidarité écologique

copenhagueLe seul résultat tangible du sommet de Copenhague aura été une déclaration de principe pour limiter la hausse des températures à 2°C, sans se donner les moyens d’y parvenir. C’est évidemment décevant, même si la participation de tous,  en particulier les Etats-Unis, est un geste important. On peut comprendre que, les yeux fixés sur des échéances électorales à court terme, les chefs d’état hésitent à s’engager sur le long terme, face à une opinion publique versatile, les débats récents sur la taxe carbone le prouvent encore.

Lire la suite...