GPSO ponctionne les ménages ... pour que le Maire n'ait pas à le faire

Nul doute que l’équipe municipale en place communiquera largement sur l’arrêt  de la hausse de la fiscalité communale en 2013, après plusieurs augmentations importantes que nous avions soulignées.

Pas de hausse de la taxe d’habitation et de la taxe foncière à Sèvres cette année. A 18 mois des élections municipales, l’argument ne manquera pas d’être mis sur la place publique. Oui, mais alors, se demanderont les plus attentifs, comment la municipalité de Sèvres peut elle s’en sortir si ses recettes stagnent ?

 

Il n’y a hélas pas de miracle pour le porte monnaie des Sèvriens. La hausse d’impôt  que nous ne subirons pas sur Sèvres, viendra de prélèvements supplémentaires effectués par la communauté GPSO et qui iront dans les caisses de notre ville, grâce aux reversements communautaires : GPSO affectera 660 000€ de plus à Sèvres en 2013. Et pour financer cette somme, GPSO augmente en 2013 de 9% la taxe d’habitation qu’elle nous prélève et créé, en plus, une taxe foncière de 0.65%, qui n’existait pas avant. Le tour est joué. Il suffisait d’y penser. Si nos impôts locaux augmentent en 2013, ce sera de la faute de GPSO, mais pas à cause du Maire…. Vice Président de GPSO.

 

Nous ne pouvions terminer cette tribune sans évoquer le changement… dans notre groupe ! Catherine Cyrot, après de nombreuses années très actives au sein du conseil municipal, a souhaité laisser sa place à Anne Marie de Longevialle-Moulai, bien connue des Sèvriens pour son implication dans plusieurs domaines de notre vie locale. Grand merci à toutes les deux !

A paraitre dans la tribune du Sévrien de mars 2013